essicolo

Serge-Étienne Parent, ingénieur écologue | ecological engineer. 🖊️ @essicolo@write.as – 🐦 @essicolo – 🐘 @essicolo@mastodon.online

Version française

Almost two years ago, I began to write an article (in French but translatable) on the ecological impacts of organic agriculture compared to non-organic agriculture (called conventional). International data strongly supported the article, but I wished I had data from the Québec province (Canada) other than an institutional 2011 report, which itself admitted having very little data from Québec. Since then, I haven't read any really reliable Québec study... until my colleague from UQAC, Maxime Paré, wrote to me.

Hello Serge-Étienne, I hope you are well. I think our recent paper should interest you 😛. https://authors.elsevier.com/c/1eo0W3QCo9f8Lc (my translation from French)

The paper (Viana et al., 2022), of which Maxime Paré is co-author, compares the production of organic and conventional oats with a life cycle assessment.

Lire la suite...

English version

Il y a presque deux ans, je commençais à rédiger un article de vulgarisation sur les impacts écologiques de l'agriculture bio comparativement à celle non-bio (que l'on nomme “conventionnelle”). Malheureusement, je n'avais alors pas de données québécoises autre qu'un rapport du MAPAQ de 2011, qui admettait lui-même n'avoir que très peu de données québécoises sur le sujet, ainsi qu'une petite quantité d'études internationales. Je n'ai lu depuis aucune étude québécoise vraiment fiable... jusqu'à il y a quelques jours, alors que mon collègue de l'UQAC, Maxime Paré, m'écrit.

Bonjour Serge-Étienne, j'espère que tu vas bien. Je pense que notre récent article devrait t'intéresser 😛. https://authors.elsevier.com/c/1eo0W3QCo9f8Lc

L'article (Viana et al., 2022), dont Maxime Paré est co-auteur, compare la production d'avoine bio et conventionnelle avec une analyse par cycle de vie.

Lire la suite...

Abeille du genre Lasioglossum pollinisant une fleur de cannerberge. Crédit: Tom Murray

Les cannebergières du Canada, deuxième producteur mondial, sont des agroécosystèmes construits sur des sols sableux aménagés en bassins de 1 à 2 hectares entourés de digues servant à confiner l’eau, à l’acheminer de bassin en bassin, et de voies de circulation. Sur de rares zones de production, les digues ont été ensemencées de plantes attrayantes pour les pollinisateurs dont la canneberge a essentiellement besoin pour produire des baies. Mon projet consiste à concevoir et construire des ouvrages géotechniques aménagés pour accueillir des nids et des niches écologiques de proximité pour les pollinisateurs sauvages.

Lire la suite...

Les 4 grands leviers agroalimentaires pour préserver la biodiversité.

  1. Augmenter les rendements
  2. Diminuer les pertes
  3. Manger sainement
  4. Optimiser le commerce
Lire la suite...

Serge-Étienne Parent, 26 juillet 2021

Réplique à Louis Robert

Vous avez inséré dans votre livre une critique d'un article que j'ai écrit dans The Conversation, dans lequel je soulignais, entre autres, que l'état des connaissances actuelles ne permettait pas de confirmer les vertus écologiques généralement attribuées à l'agriculture biologique. Vous critiquiez également mon argumentaire dans un article que vous avez publié dans Le Soleil. Selon vous, malgré mon inexpérience, j'utiliserais la notoriété conférée par mes diplômes et mon titre de professeur pour mousser une opinion minimisant les dégâts de l'agriculture conventionnelle en lui attribuant faussement une aura scientifique. Bien que j'aie trouvé ces attaques personnelles malaisantes, sachez que j'aborde la conversation en toute cordialité et sans animosité.

Lire la suite...

nextjournal plus fenics banner

The finite element method (FEM) is widely used in engineering to represent mechanisms in space and time. Its mathematical basis is pretty complicated, but some Python packages facilitate problem definition and solving. But don't think FEM is easy even with the simplest FEM package : deep learning is popcorn compared to FEM.

Lire la suite...

Photo: Alôsnys, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons

Une recherchiste de l'émission Moteur de recherche m'écrit:

On a reçu une question du public: peut-on nourrir la planète avec la permaculture? Pouvez-vous y répondre?

Lire la suite...

Le modèle SIR suppose que la population totale, N est composée de personnes pouvant être classées comme susceptibles d'être infectées (S), infectées (I) ou ne pouvant plus être infectées (R, pour retirées). Les R sont autant les personnes immunisées après avoir été contaminées... que les personnes décédées. Mais le modèle SIR est ici surtout un prétexte pour étudier les équations différentielles ordinaires.

Ce modèle permet de retrouver où se trouve la croissance exponentielle d'une épidémie, tout comme le fameux paramètre R0, qui indique la capacité de propagation d'une épidémie.

Dans ce billet sur la plateforme de calcul Nextjournal, je présente comment résoudre un modèle SIR et comment les mesures de confinement affectent la propagation d'une infection.

⤷ Le modèle SIR

#fr

Serge-Étienne Parent, ing., Ph.D.

Conférence présentée au congrès de l'Ordre des agronomes du Québec, le 29 octobre 2020

Poignée de sol organique. Crédit @essicolo

Le texte qui suit résume le travail que j'ai effectué en arrière-plan pour la rédaction de l'article L'agriculture locale et bio est-elle vraiment meilleure pour l'environnement?, publié dans The Conversation.

Comme professionnels, mais aussi comme parents et comme citoyennes et citoyens, nous sommes plusieurs à être préoccupé.e.s par l’état de la planète (la planète Terre, s’il faut préciser). Les moyens pour l’améliorer sont souvent sujet à débat.

Lire la suite...

English version

Bien que chaque écolo ait ses propres appréhensions sur les problèmes écologiques, celles-ci peuvent être agglomérées entre quelques philosophies.

Écotraditionalisme. (C) essicolo
Lire la suite...