Issue 14 : Hsssssssssss

[Chroniques de l'ère Xénozoïque]

Nous sommes au vingt-sixième siècle, l'humanité lutte sans relâche pour sa survie dans un monde où la nature a repris tous ses droits, réduisant à néants les puissantes métropoles de jadis et livrant la planète à une nouvelle génération de dinosaures.

Sur cette planète sauvage, un homme, Jack Tenrec, protège ce qui reste de l'humanité dans un monde devenu fou !

Un monde où seuls les plus fort survivent, c'est le monde de... Cadillacs et dinosaures !

Tu crois encore nous troller avec tes dessins animés mer...

A-HA !

Tu te trompe lourdement, très cher lecteur/lectrice ! Aujourd'hui, la BD c'est bien celle du dessin animé ! Le générique en version française est d'ailleurs visible ici (merci Internet !) Enfin, c'était plutôt l'inverse. D'une BD c'est devenu un dessin animé. Une saison de 13 épisodes. T'es feinté là hein ? Allez boude pas, j'vais t'présenter ça...

couverture

Scénario : Mark Schultz Dessins : Mark Schultz Encrage : Mark Schultz Couleurs : ( ͡° ͜ʖ ͡°) Lettrage : ??? Traduction : Janine Bharucha / Achille(s) Editeur : Akileos (VF)

Plot : Pour le coup le dessin animé l'explique plutôt bien. En VO la BD s'intitule “Xenozoic Tales” et pour une raison qui m'est totalement inconnue, ils ont renommé ça “Cadillacs and Dinosaurs” pour le telly la télévision... L'éditeur Français (Akiléos) s'est aligné sur la VO avec un titre francisé rendant le truc un brin plus pompeux : “Chroniques de l'ère Xénozoïque

Nous suivons donc les aventures de Jack Tenrec et de Hannah Dundee dans ce monde de Cadillacs et dinosaures post-apocalyptique. Il ne s'agit pas d'une grande histoire qui se suit mais plutôt de récits courts et très peu dépendants les uns des autres qui explorent cette ère fictive. Jack est un bricoleur et aventurier qui se passionne pour les vieilles voitures tandis que Hannah Dundee est plutôt branchée anciennes cultures, lecture et autres diplomaties. Ils se complètent très bien et affrontent ensembles aussi bien la sauvagerie des dinosaures que celle des hommes au gré d'histoires un peu moralistes permettant à l'auteur de faire passer son message écologique sans oublier la nature humaine...

imajenes uno

Mon avis : Le bonhomme dessine fichtrement bien. Je retrouve plutôt les codes narratifs du franco-belge et même le côté épisodique fait plus penser à un album d'Alix qu'à une ongoing super-slip façon big two. Ses humains sont aussi bien dessinés que ses dinosaures et il garde un côté unique à chaque personnage grace a une diversification de physiques et de visages.

Le côté rétro fait un peu forcé par moments, on sent un ancrage très fort dans le temps et une fixation sur la période 1950~2000 qui élimine tout le reste d'un point de vue historique. Je comprends parfaitement le pourquoi mais c'est juste que c'est fait de façon trop flagrante à mon goût.

Malgré tout l'auteur sait se diversifier dans ses sujets et donne une cohérence d'ensemble à son monde. Je regrette par moment que ça ne fasse que gratter la surface mais je sais aussi que de parler de tout, dans tous les sens, ça éparpille la concentration et en tant que lecteur, ça peut faire lâcher le bouquin.

Imajene Dos

Et malgré le fait que ce soit en noir et blanc je trouve qu'il en ressort une ambiance générale globale très loin d'être désagréable et le rendu final est vraiment très bon. Le chapitre intitulé “Leçon d'Histoire” est de loin mon préféré de tout l'ouvrage et je trouve que le travail visuel fait sur les décors, les perspectives et le thème en lui-même sont vraiment bien faits. Même si la narration est très classique, ce n'est pas plus mal, le contexte est idéal pour ce type de narration.

Les chapitres “Xénozoïque !”, “Le Lagon Croissant”, “La Loi de la Jungle” et “Solitaire” m'ont beaucoup plu aussi mais pas pour les mêmes raisons. Ces histoires là sont nettement plus organiques avec un rappel à la nature de la place de l'homme dans la chaîne alimentaire. Ce qui m'a énormément enthousiasmé aussi c'est le coté “EC comics” de la narration qui ne sont pas sans rappeller certaines histoires de “Tales From The Crypt” et si le niveau d'horreur n'est pas le même il y a cette touche d'ironie à peine teintée qui faisait le charmes des EC et c'était agréable de retrouver ce genre d'ambiance dans une BD pourtant à priori très banale.

Bilan : 🦕🦕🦕🦕🦕

Dans l'ensemble c'est une excellente BD qui se lit aussi bien comme un franco-belge qu'un comic-book traditionnel à cause du chapitrage court. Les personnages sont très hauts en couleurs et on prends plaisir à voir la relation Tenrec/Dundee évoluer au fil des chapitres. Les dessins sont bons, les traits des personnages bien distincts et l'ombrage et au top, j'ai franchement rien à redire de vraiment négatif. Une sorte d'Indiana Jones post-apocalyptique aux notes écolo, c'est du tout bon !

imajene tres

#Issues #Akileos