Fin du communisme : l'hiver des âmes

Je suis tombé un peu par hasard sur cette citation, dans laquelle je me suis reconnu, de Danièle Sallenave, écrivaine et membre de l'Académie française. J'ai eu envie de la publier ici, à la fois pour la partager et en garder une trace.

Comment n'y aurait-il pas de l'injustice à confondre ceux que la chute du communisme réjouit parce qu'il a été un monstrueux échec et ceux qu'il réjouit parce qu'il aurait pu réussir. […]

Il y a ceux pour qui le communisme était mauvais parce qu'il avait voulu abattre des privilèges ; il y a ceux pour qui il est mauvais parce qu'il en a rétabli de plus grands. Je suis de ceux-là.”

- Danièle Sallenave, Fin du communisme : l'hiver des âmes, 1992

#communisme

Red & Black Robin, le blog Politique de Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr