sousveillance

Le journal de la surveillance

Revue de presse de la semaine : du 23 au 29 novembre

Découvrez le Reader's Digest de la surveillance : une sélection d'articles et de contenus à voir ou écouter en lien avec la surveillance, la vie privée, les libertés numériques et les données personnelles qui ont marqué la semaine.

Technologie

Apple a réussi au fil ans à se construire une image de protecteur de la vie privée qui se soucie de la confidentialité de ses clients. Si c'est en partie vrai, c'est parce que son modèle économique repose sur la commercialisation de biens matériels qui lui ont permis d'être une entreprise très lucrative et d'atteindre une capitalisation boursière jamais égalée jusqu'à présent. En outre, la firme de Cupertino lance régulièrement des campagnes de communication ventant le respect de la vie privée de l'iPhone “Ce qui se passe sur votre iPhone, reste sur votre iPhone.”

Read more...

Revue de presse de la semaine : du 16 au 22 novembre

Découvrez le Reader's Digest de la surveillance : une sélection d'articles et de contenus à voir ou écouter en lien avec la surveillance, la vie privée, les libertés numériques et les données personnelles qui ont marqué la semaine.

Police - Justice

Le ministère de l'Intérieur disposerait d'un logiciel qui est capable de croiser d'afficher des données d'une personne présente sur les réseaux sociaux. A la façon d'un XKeyscore de la NSA, il suffit de taper le nom d'une personne pour faire apparaître des infos sur une cible. Le logiciel est également capable de lire les messages chiffrés de WhatsApp. (Bon ce n'est pas une grande nouvelle que le chiffrement E2E déployé par Zuckerberg est une passoire). Le logiciel serait également capable de géolocaliser la cible par l'intermédiaire de son téléphone.

Read more...

Revue de presse de la semaine : du 2 au 8 novembre

Découvrez le Reader's Digest de la surveillance : une sélection d'articles et de contenus à voir ou écouter en lien avec la surveillance, la vie privée, les libertés numériques et les données personnelles qui ont marqué la semaine.

Culture

Nicolas Martin a reçu dans son émission La méthode scientifique Valérie Peugeot et Olivier Ertzscheid pour discuter de la monétisation des données personnelles. En partant de l'exemple de la startup Tadata qui propose aux jeunes de 15 – 25 ans de monétiser leurs données personnelles, les deux invités ont démontré en quoi cette théorie est toxique et démontré en quoi elle contribue à renforcer les inégalités entre les individus :

  • Nous ne sommes pas propriétaires de nos données. Elles sont le fruit d'une interaction sociale qui produit ces données. Si je like un post sur Facebook, c'est une donnée me concernant mais si l'auteur du post n'avait pas publié son commentaire, je n'aurai pas pu liker.
  • Le degré de monétisation des données n'est pas égal selon la CSP à laquelle vous appartenez.
  • La monétisation des données entraîne un déséquilibre dans le rapport des forces qui est au détriment de la personne qui "vend" sa donnée. Un individu en situation de précarité économique sera plus enclin à revendre ses données pour pouvoir survivre. Ce n'est pas anodin si Tadata s'adresse aux jeunes qui font partie de ceux qui sont en situation de précarité.

Source : Monétisation des données : la data aux œufs d’or

Read more...

Revue de presse de la semaine : du 26 octobre au 1er novembre

Découvrez le Reader's Digest de la surveillance : une sélection d'articles et de contenus à voir ou écouter en lien avec la surveillance, la vie privée, les libertés numériques et les données personnelles qui ont marqué la semaine.

Sécurité

La Quadrature du net poursuit sa bataille juridique contre la Préfecture de Paris qui continue d'utiliser des drones pendant les manifestations. Bien que l'administration dirigée par le préfet Didier Lallement a déjà été rappelée à l'ordre par le Conseil d'Etat pour avoir utilisé des drones pour contrôler le respect du confinement en l'absence d'un cadre juridique adapté, la Préfecture a récidivé à plusieurs reprises. C'est la raison pour laquelle La Quadrature du Net a déposé un second référé contre l'usage des drones de surveillance.

Read more...

Revue de presse de la semaine du 19 au 25 octobre

Découvrez le Reader's Digest de la surveillance : une sélection d'articles et de contenus à voir ou écouter en lien avec la surveillance, la vie privée, les libertés numériques et les données personnelles qui ont marqué la semaine.

Sport

La pandémie de coronavirus a reporté un certain nombre de grands événements comme par exemple les Jeux Olympiques. La ville de Tokyo a été contrainte de reporter à l'année prochaine l'organisation des jeux. Face à la persistance du virus et pour s'assurer de pouvoir maintenir cet événement, le Japon vient d'annoncer qu'il allait recourir à la reconnaissance faciale pour éviter la propagation du virus et identifier d'éventuels clusters. Des dispositifs seront déployés dans les stades ou le village sportif qui analyseront le public et les athlètes pour vérifier s'ils portent leur masque et prendre la température.

Read more...

TousAntiCovid : beaucoup de bruit pour presque rien ?

Comme l'avait indiqué Emmanuel Macron, l'application StopTousAntiCovid est sortie aujourd'hui. Cette nouvelle application, qui n'en est pas une car il s'agit d'une évolution de StopCovid est censée être une réponse adaptée à la deuxième vague qui vient (toute référence au Comité Invisible est purement fortuite)

La sens du timing

Tout d'abord, conformément à l'annonce du Président lors de son allocution du mercredi 14 octobre, cette application est destinée à être utilisée quand on sort, quand on va au restaurant ou dans un bar. TousAntiCovid est disponible alors même que les bars sont frappés de fermeture, que 20% de la population française située dans les territoires les plus peuplés est soumise à un couvre-feu et que la liste des territoires en alerte maximale s'apprête à s'allonger d'ici peu. Il y a de quoi s'interroger sur le timing et la pertinence de faire cette annonce alors que la vie sociale entre en hibernation progressivement.

Read more...

Revue de presse de la semaine du 12 au 18 octobre

Découvrez le Reader's Digest de la surveillance : une sélection d'articles et de contenus à voir ou écouter en lien avec la surveillance, la vie privée, les libertés numériques et les données personnelles qui ont marqué la semaine.

Littérature

Dictature 2.0, quand la Chine surveille son peuple (et demain le monde)

Sur InternetActu, Hubert Guillaud publie une chronique du livre

Read more...

“Ce n'est pas un échec, ça n'a pas marché”.

Le président Emmanuel Macron a annoncé, lors de son interview de mercredi soir, la sortie d'une nouvelle application baptisée Tous Anti-Covid. Cette nouvelle mouture de l'application de contact tracing remplacera sa grande soeur StopCovid. D'après les mots du chef de l'Etat, StopCovid “n'est pas un échec, ça n'a pas fonctionné”. Cette figure de style, propre aux personnalités politiques, dite de la langue de bois est une pirouette digne de Big Brother :

"La guerre, c'est la paix. La liberté, c'est l'esclavage. La connaissance, c'est l'ignorance. La réussite, c'est l'échec."

Orwell vient d'ailleurs d'entrer dans la prestigieuse Pléiade. Coïncidence ? Je ne crois pas.

En savoir plus...

Revue de presse de la semaine du 5 au 11 octobre

Découvrez le Reader's Digest de la surveillance : une sélection d'articles ou de contenus en lien avec la surveillance, la vie privée et les données personnelles qui ont marqué la semaine.

Economie

Olivier Ertzscheid a publié un article sur la startup Tadata qui propose aux jeunes de rémunérer l'utilisation de leurs données personnelles. “Quitte à se faire flouer, autant en profiter” est un peu le credo de cette entreprise. Evidemment, cette logique, poussée depuis longtemps par le think tank Génération Libre, porte en elle des dérives et une inégalité des individus face à la vie privée. Les riches pourront se payer des services respectueux de la vie privée tandis que les pauvres seront contraints de se vendre.

Tadata ou la prostitution comme business model


En savoir plus...

Cname cloaking : une méthode de rapace pour nous traquer

Si vous lisez, et je vous le recommande, Pixel de tracking, vous avez certainement déjà entendu parler du Cname et du Cname cloaking. Il s'agit d'une stratégie mise en place par des boîtes spécialisées dans le ciblage publicitaire dont l'objectif est de réussir à nous traquer même si on utilise un bloqueur de publicités comme uBlock origin. Et si vous ne connaissez pas Pixel de tracking et n'avez jamais entendu ces mots, je vous invite aller regarder la vidéo réalisée par La Quadrature du Net consacrée à ce sujet. En 10 minutes, vous comprendrez comment se met en oeuvre techniquement cette méthode de tracking. La vidéo est très claire et @Vincib est très pédagogue dans ses explications. Enfin, si vous n'avez pas de bloqueur de publicités, c'est l'occasion d'en installer un ! :–)

PS : L'appellation Cname cloaking n'a pas besoin d'être traduite. En français, le cloaque est bien évidemment une partie de certains vertébrés mais c'est aussi un “foyer de corruption morale, lieu immonde.” Il n'y a pas mieux comme traduction.

#tracking


Source : La Quadrature du Net

Source : Pixel de tracking