Zéro Janvier

Chroniques d'un terrien en détresse – Le blog personnel de Zéro Janvier

Wolf Moon est le deuxième tome de la trilogie de science-fiction Luna de l’écrivain britannique Ian McDonald. La quatrième de couverture promettait les mêmes ingrédients qui m’avaient plu dans le premier volume :

A Dragon is dead.

Corta Helio, one of the five family corporations that rule the Moon, has fallen. Its riches are divided up among its many enemies, its survivors scattered. Eighteen months have passed .

The remaining Helio children, Lucasinho and Luna, are under the protection of the powerful Asamoahs, while Robson, still reeling from witnessing his parent’s violent deaths, is now a ward—virtually a hostage— of Mackenzie Metals. And the last appointed heir, Lucas, has vanished of the surface of the moon.

Only Lady Sun, dowager of Taiyang, suspects that Lucas Corta is not dead, and more to the point—that he is still a major player in the game. After all, Lucas always was the Schemer, and even in death, he would go to any lengths to take back everything and build a new Corta Helio, more powerful than before. But Corta Helio needs allies, and to find them, the fleeing son undertakes an audacious, impossible journey—to Earth.

In an unstable lunar environment, the shifting loyalties and political machinations of each family reach the zenith of their most fertile plots as outright war erupts.

Le récit reprend dix-huit mois après la fin du premier volume ; les survivants de la famille Corta sont séparés, exilés ou cachés :

  • Lucas, présumé mort par sa famille et ses ennemis, s’est réfugié in-extremis dans un vaisseau qui fait l'aller-retour entre la Terre et la Lune et cherche à rejoindre la Terre, au péril de sa vie, pour assouvir sa vengeance contre ceux qui ont provoqué la chute de sa famile
  • Ariel, protégée par Marina dans les hauteurs de Meridian, tente de sauver sa carrière d'avocate à succès tout en navigant dans les hautes sphères politiques
  • Wagner, le fils maudit, est réduit à travailler à la surface comme mercenaire au service des Sun
  • Robson, le fils orphelin de Rafa, a treize ans et a été récupéré par les Mackenzie, la famille de sa mère
  • Lucashino, désormais âgé de dix-neuf ans mais toujours aussi immature, est en exil à Twé, protégé par les Asamoahs, la famille de sa petite amie Abena

Ce deuxième volume est dans la lignée du premier, avec des intrigues, des complots, des histoires de famille, et de l’action spectaculaire. Les lignes bougent, les alliés d’hier peuvent devenir les ennemis de demain, au gré des surprises, des retournements de situation et des trahisons qui s’enchainent tout au long du roman. Par rapport au premier tome, le récit est un moins centré sur les Corta, nous découvrons un peu plus les entrailles des familles MacKenzie et Sun.

Il n’y a toutefois pas que des histoires de vengeance et de complots, l’auteur nous offre également des moments très forts dans d’autres registres. J’ai notamment été très marqué par le chapitre qui raconte le voyage de Lucas vers la Terre, avec tout l'entraînement indispensable et la souffrance que son corps, né sur la Lune, subit sous la gravité terrestre. J’ai également beaucoup aimé la relation entre Robson et son oncle Wagner, où comment deux solitaires se retrouvent et se lient tant bien que mal.

Globalement, j’ai beaucoup aimé ce deuxième volume, je crois même l’avoir lu un peu plus vite que le premier, tant j’ai été emporté par le récit haletant et finement écrit. Je vais évidemment enchainer directement avec le troisième et dernier tome, impatient de découvrir la conclusion de cette trilogie.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

New Moon est le premier tome de la trilogie de science-fiction Luna de l’écrivain britannique Ian McDonald. Certains ont qualifié cette trilogie de Games of Thrones dans l’espace, mais personnellement j’aurais plutôt tendance à parler d’un mélange de Dallas et des Sopranos sur la Lune. Le résumé en quatrième de couverture décrit d’ailleurs assez bien l’ambiance :

The Moon wants to kill you.

Maybe it will kill you when the per diem for your allotted food, water, and air runs out, just before you hit paydirt. Maybe it will kill you when you are trapped between the reigning corporations-the Five Dragons-in a foolish gamble against a futuristic feudal society. On the Moon, you must fight for every inch you want to gain. And that is just what Adriana Corta did.

As the leader of the Moon's newest “dragon,” Adriana has wrested control of the Moon's Helium-3 industry from the Mackenzie Metal corporation and fought to earn her family's new status. Now, in the twilight of her life, Adriana finds her corporation-Corta Helio-confronted by the many enemies she made during her meteoric rise. If the Corta family is to survive, Adriana's five children must defend their mother's empire from her many enemies... and each other.

Dans le futur imaginé par Ian McDonald, la Lune est un enfer capitaliste, où tout se négocie et se monnaye : l'eau, l'air, le carbone, le réseau informatique, et même les mariages et les enfants. Cinq familles dominent les affaires lunaires : chacune est à la tête d’une compagnie ayant le monopole sur un secteur essentiel, et elles s’affrontent plus ou moins ouvertement pour le contrôle de la Lune. Au programme : intrigues et coups, bas, y compris au sein de sa propre famille.

Les personnages principaux que l’auteur met en scène sont issus de la famille Corta, la dernière dynastie installée sur la Lune. Ils sont méprisés et traités comme des parvenus par les autres familles. Nous suivons notamment :

  • Adriana, la matriarche, qui a quitté le Brésil et la Terre et faisait partie des premiers colonisateurs de la Lune, où elle a fondé une compagnie d'extraction d'hélium et une dynastie au détriment de ses anciens employeurs
  • Rafa, le fils aîné et héritier désigné de la compagnie, charismatique et colérique
  • Lucas, le fils cadet, jaloux de la place de Rafa, froid, calculateur et ambitieux
  • Ariel, la seule fille d'Adrianna, qui a choisi une carrière d'avocate à la capitale plutôt que de travailler pour la compagnie familiale
  • Carlinhos, le troisième fils, combattant hors pair qui travaille surtout à la surface pour protéger les installations d'extraction d'hélium de la famille
  • Wagner, le fils renié et déshérité par sa mère, mais qui met tout de même son intelligence et ses talents d’analyse au service de la compagnie et de la famille
  • Lucashino, le fils de Lucas et petit-fils de la matriarche, un adolescent de dix-sept ans, futé, charmeur et rebelle

Si l’univers imaginé par Ian McDonald est dur et sombre, l’auteur y met en scène des personnages attachants et profondément humains. J’ai bien aimé cet équilibre entre des personnages imparfaits qui se débattent dans un monde dangereux et cruel. Certains personnages peuvent sembler agaçants au début du roman, mais on se surprend ensuite à être terriblement émus par leur destin.

J’ai également beaucoup aimé le voyage très évocateur sur la Lune proposé par l’auteur. On croit totalement à ces cités lunaires et cette surface qui ne pardonne aucune erreur. J’ai notamment adoré l'idée de la résidence souterraine (sous-lunaire ?) de la famille Costa, où l'on continue de creuser et de construire pour accueillir les nouvelles générations. Je dois également saluer la cohérence de la société lunaire imaginée par Ian McDonald, avec sa sexualité très libre, la frontière abolie entre les genres, et les mariages entre personnes de même sexe qui sont monnaie courante, arrangés et négociés comme n'importe quel autre mariage.

Le récit s’articule autour de longs chapitres, donnant chacun la parole à de multiples personnages-points de vue, entrecoupés de chapitres plus courts qui constituent la “confession” d'Adriana au crépuscule de sa vie, relatant son parcours lors des premières années de la colonisation lunaire, jusqu’à la fondation de sa compagnie. Le récit est passionnant du début à la fin, avec une accélération du rythme dans le dernier chapitre, et un final haletant qui donne très envie de lire la suite.

J’ai adoré ce premier volume, c’est de l’excellente science-fiction. Si les deux romans suivants de la trilogie sont du même niveau, cela risque d’être l’un de mes gros coups de coeur de lecture cette année.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

Politiser le bien-être est un essai de Camille Teste, ancienne journaliste et désormais professeure de yoga. Il a été publié en avril 2023 par l’éditeur et studio de podcasts Binge Audio, c’est d’ailleurs en écoutant l’un des podcasts de ce studio que j’ai découvert ce livre dont la description m’avait tout de suite donnée envie :

Vous avez trop de travail ? Faites du yoga ! Vous allez mal ? Devenez la meilleure version de vous-même !

Méditation, sport, coaching, thérapies, massages, yoga : prendre soin de soi s’inscrit souvent dans une logique néolibérale de consommation et de perfectionnement inatteignable. Coûteuses et normatives, les pratiques de bien-être ne s’adressent souvent qu’aux personnes jeunes, blanches, riches ou valides. Elles prétendent apporter des solutions individuelles à des problèmes collectifs ; or les petits gestes ne changeront pas le monde.

Pourtant, il n’y a rien de mal à vouloir se sentir bien. S’occuper de sa santé mentale et physique est même d’autant plus nécessaire quand on est affecté·e par les injustices.

Alors que faire ? Peut-on être révolutionnaire et faire du yoga ? Méditer et se battre pour sa planète ? Prendre soin de soi, est-ce de l’égoïsme ou une autre façon de lutter ? Dans cet essai documenté, Camille Teste propose de hacker les pratiques de bien-être pour en faire de puissants outils d’émancipation et de changement politique.

L’ouvrage est composé de deux grandes parties :

Dans la première partie, Camille Teste commence par déconstruire l'industrie du bien-être qui promeut et est promue par l'idéologie dominante, le néo-libéralisme. Elle montre notamment comment, au-delà de l’aspect purement mercantile de certaines approches, l’industrie du bien-être passe sous silence certaines oppressions et promeut une vision hyper-individualiste du bien-être. Elle décrit également comment le bien-être est mal perçu dans les milieux militants progressistes et révolutionnaires, tout en le regrettant et en appelant à remettre en cause certains aprioris.

Dans la seconde partie, l’autrice tente ensuite de proposer des façons de se ré-approprier le bien-être au sein des espaces militants progressistes et révolutionnaires. Cela passe d’abord par la remise en cause de certains présupposés conscients ou inconscients de la part des « praticiens », dans des démarches inclusives et horizontales. Dans cette partie, Camille Teste illustre son propos de nombreux exemples concrets avec des pratiques qu’elle a eu l’occasion d’expérimenter et qu’elle nous présente de façon très claire.

J’ai commencé ce livre en me disant que le thème m’intéressait mais sans trop savoir à quoi m’attendre, et je dois dire que j’ai été épaté par la qualité du texte. Le propos est clair et très pertinent, parfaitement documenté, riche en exemples. J’ai été totalement convaincu par le plaidoyer de Camille Teste.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

La Machine : Les Fils du Feu est un roman de l’autrice belge d’origine espagnole Katia Lanero Zamora, publié en mars 2023 chez ActuSF. Il s’agit du second tome d’un diptyque de fantasy historique qui revisite la guerre civile d’Espagne.

Après des mois de tension, la guerre civile s’est abattue sur Panîm et l’enfer se déchaîne sur ses habitants. Les troupes de la toute jeune république et celles des anarchistes de La Machine tentent de résister à l’armée des royalistes, mieux financée et mieux équipée. Dans ce tourbillon sanglant, la famille Cabayol a littéralement explosé. Les deux frères, Andrés et Vian, sont dans des camps opposés. Un face-à-face mortel malgré l’amour qui les unit. Une histoire de sang, de batailles, de fièvre et de révoltes !

Le récit reprend deux ans après la fin du premier tome. La guerre civile fait rage. D’un côté, Andrés est engagé dans les troupes de la Machine, l’organisation anarchiste qui lutte aux côtés de l’armée régulière du gouvernement républicain. De l’autre, Vian est officier dans l’armée royaliste soutenue par l’Eglise.

Je crois que ce second tome est encore meilleur que le premier. Maintenant que le décor est planté, que la guerre civile est déclenchée, l’autrice peut s’attacher à mettre en scène ses personnages dans des situations terribles qui révèlent leur personnalité profonde. Plus que l’action et la guerre, c’est l’identité d’Andrés et Vian qui est en jeu tout au long du roman.

Il y a beaucoup de beaux moments dans ce roman, mais si je devais en garder un, ce serait probablement la scène où Vian rend visite aux parents de Mathis dans leur boutique d’antiquaires. Elle ne dure que quelques pages, mais elle m’a profondément ému. Elle résumé à elle seule la beauté de ce livre : mettre en scène une guerre civile à travers des personnages imparfaits mais terriblement attachants.

Je dois dire que je ne sais pas quoi dire de plus sur ce diptyque, à part vous recommander chaudement de sauter dessus si vous vous intéressez à la guerre d’Espagne et plus généralement si vous voulez lire une fresque historique et familiale, tragique et touchante.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

La Machine est un roman de l’autrice belge d’origine espagnole Katia Lanero Zamora, publié en janvier 2021 chez ActuSF. Il s’agit du premier tome d’un diptyque de fantasy historique qui revisite la guerre civile d’Espagne.

Nés dans le confort de la famille noble des Cabayol, Vian et Andrès étaient deux frères inséparables.

Mais dans un pays en guerre dans lequel non seulement la révolution gronde mais où les anciens royalistes fourbissent leurs armes pour renverser la République, ils vont devoir choisir leur camp...

Grande fresque familiale où les bouillonnements politiques rejoignent les errements intimes, La Machine est une œuvre forte, absolue et puissante.

L’action se déroule dans un univers de fantasy mais dans une ambiance hispanique fortement inspirée de l’Espagne des années 1930. Jugez plutôt : quelques années après la chute de la monarchie, la jeune république est encore fragile, prise dans l'étau de royalistes revanchards soutenus par l'Eglise et de la Machine, des révolutionnaires qui veulent aller plus vite et plus loin.

Le récit est centré sur deux frères issus d’une famille de propriétaires terriens anoblis seulement deux générations plus tôt. L’aîné, Andrès, s’est rebellé très tôt et soutient la Machine, tandis que son cadet de deux ans, Vian, est destiné à une carrière militaire et à un mariage arrangé.

Ce qui est remarquable avec ce roman, c’est que même en sachant vers quoi le récit va nous amener, il le fait parfaitement. Ce premier tome décrit parfaitement la situation qui précède le coup d’Etat et la Révolution. La tension monte progressivement, entre des royalistes qui n’ont jamais accepté la République, des propriétaires terriens qui sentent le vent de l’histoire tourner en leur défaveur mais s’accrochent à leurs privilèges, et un peuple qui appelle la République à tenir ses promesses d’égalité et cherche simplement une vie digne pour chacun.

Le destin d’Andrès et Vian est traversé par ces bouleversements sociaux et politiques, et l’autrice parvient parfaitement à mêler les aspects intimes et politiques de cette histoire.

J’ai dévoré ce premier tome en deux jours, et il est très probable que le second suive le même destin. J’ai hâte, en tout cas, de découvrir le destin d’Andrès, de Vian, et de leurs proches.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

Multispecies Cities : Solarpunk Urban Futures est une anthologie de nouvelles solarpunk publiée en 2021 chez World Weaver Press. Les textes regroupés ici explorent tous à leur façon les interactions entre l'humanité et les autres êtres vivants dans les grands centres urbains qui concentrent la majorité de la population mondiale.

L’ouvrage commence par une très bonne introduction qui joue pleinement son rôle : éclairer le projet de cette anthologie et donner envie de lire les nouvelles qui la composent.

Voici un rapide aperçu de chacune des nouvelles :

  1. Listen : A Memoir de Priya Sarukkai Chabria : une jeune fille qui vit avec ses grands-parents est capable d'entendre les animaux et les plantes qui l'entourent, et même la Terre, le ciel et les étoiles
  2. By the Light of the Stars de N. R. M. Roshak : à Hawaï, une jeune femme originaire du Minnesota partage un premier rendez-vous avec une autre jeune femme, au cours duquel elles découvrent des tortues qui viennent de naître et ne trouvent pas le chemin de l'océan à cause des lumières artificielles des rues et des maisons en bord de plage
  3. Old Man's Sea de Meyari McFerland : une jeune femme habituée à plonger dans l'océan pacifique au large de Seattle rencontre un orque grincheux, son amertume étant due au service forcé et aux implants cybernétiques que l'armée lui a imposés pendant longtemps
  4. Deer, Tiger, and Witch de Kate V. Bui : une scientifique employée par l'administration d'un gouvernement qui n'existe plus vraiment traverse le Vietnam de village en village pour rendre des services malgré sa réputation de sorcière
  5. Vladivostok de Avital Balwit : un couple canadien part à la recherche d'un tigre d'une espèce rare aperçu à Vladivostok, dans l'espoir de remporter un concours organisé dans le jeu en réalité virtuelle dans lequel ils se sont rencontrés
  6. The Exuberant Vitality of Hatchling Habitats de D.A. Xiaolin Spires : dans le cadre de l'exposition organisée par leur école, deux adolescents préparent une statue géante éphémère pour sensibiliser à la survie des mouettes, en apparence très présentes dans les villes mais menacées d'extinction
  7. Untamed de Timothy Yam : une adolescente qui a une relation difficile avec sa famille est condamnée à des travaux d'intérêt général à caractère environnemental, au cours desquels elle rencontre un vieil homme
  8. It Is the Year 2115 de Joyce Chng : en 2115, alors que l'humanité semble avoir surmonté la crise climatique, le dôme qui protège une cité-jardin tombe en panne
  9. A Rabbit Egg for Flora de Caroline M. Yoachim : une mère tout juste séparée de sa compagne chercher à offrir à sa fillette de quatre ans le cadeau dont elle rêve, un lapin, dans le cadre d'un jeu où des drones déposent des œufs donnant vie à des animaux grâce à la nanotechnologie, après que les habitants de la ville aient préparé un écosystème favorable à la vie de nouvelles espèces
  10. Iron Fox in the Marble City de Vlad-Andrei Cucu : un super-soldat cybernétique démobilisé après une longue mission rentre au Japon et doit trouver sa place dans une ville de Tokyo qui a beaucoup changé en son absence
  11. Mariposa Awakening de Joseph F. Nacino : dans un futur où les grandes métropoles des pays riches ont construit des murs et des barrages pour se protéger de la montée des eaux, une ingénieure vénitienne en intelligence artificielle et hydrologie se rend aux Philippines pour découvrir le projet révolutionnaire de la ville de Manille, qui fait travailler la nature et l'homme main dans la main
  12. A Life With Cibi de Natsumi Tanaka : dans le futur, l'humanité a inventé le Cibus, un être vivant mi-animal mi-végétal conçu à la fois comme un animal de compagnie que comme une source d'alimentation ; en effet, consommer régulièrement sa chair lui permet de se réformer et de prolonger sa vie
  13. Children of Asphalt de Phoebe Wagner : alors que le lamantin et le morse sont des espèces éteintes depuis la fin des années 2020, un animal qui semble un hybride des deux est aperçu en ville
  14. Down the River de Eliza Victoria : une histoire de vengeance, de sacrifice et d'émotions contradictoires entre deux jeunes hommes, autour d'un fleuve sacré et d'un hôtel qui en perturbe l'équilibre
  15. Becoming Martians de Taiyo Fujii : un père originaire de Mars échange par message vidéo avec son fils tout juste diplômé qui vient d'obtenir sur Terre le poste de chercheur dont il rêve depuis longtemps, alors que la terraformation de la planète rouge est en train d'échouer
  16. Abso de Sarah E. Stevens : dans le désert martien, la rencontre un vieil homme qui vit seul avec son chien mécanique dans un dôme individuel et la livreuse qui vient le ravitailler en oxygène
  17. In Two Minds de Joel R. Hunt : un homme capable de se connecter au cerveau d'animaux doit entrer dans l'endroit d'un chien pour fouiller ses souvenirs afin de prouver sa culpabilité ou son innocence dans un crime
  18. Arfabad de Rimi B. Chatterjee : très honnêtement, je n'ai rien compris à cette nouvelle, ni qui étaient les personnages, ni ce qu'ils faisaient, ni quels étaient les enjeux ...
  19. The Mammoth Steps de Andrew Dana Hudson : un adolescent entreprend un voyage avec son meilleur ami, un mammouth, pour voir les “cousins” de celui-ci, les éléphants d'Asie
  20. Wandjina de Amin Chehelnabi : un équipage tenté de sauver des animaux d'un incendie dans le désert australien
  21. The Streams Are Paved With Fish Traps de Octavia Cade : une biologiste prend soin des poissons et des anguilles qui se sont installés dans les égouts d'une ville inondée
  22. Crew de E.-H. Niessler : à une époque où la frontière entre humains et animaux est devenue floue, un trio faut de la plongée sous-marine pour une ONG environnementale
  23. The Songs That Humanity Lost Reluctantly to Dolphins de Shweta Taneja : du jour au lendemain, les enfants du monde entier vont dans l'océan, appelés par le chant des dauphins qu'ils sont les seuls à entendre ; quand ils reviennent, ils sont changés, muets, mais destinés par leur simple présence à provoquer une révolution verte
  24. The Birdsong Fossil de D.K. Mok : un enfant est fasciné par le fossile d'un oiseau datant du Crétacé ; une fois adulte, il conçoit des animaux-robots, en espérant pouvoir sauver la culture des espèces en voie d'extinction et pas seulement leur forme physique

Si le projet de cette anthologie était prometteur, je dois dire que l’exécution n’a pas toujours été à mon goût. Certaines nouvelles partent d’une bonne idée mais manquent de rythme, de personnages vivants ou tout simplement d’enjeux narratifs. Parfois, les textes présentés se contentent de décrire un décor sans vraiment raconter une histoire. D’autres, par contre, sont très réussis et m’ont beaucoup plu.

Globalement, c’est une anthologie intéressante mais desservie par l’hétérogénéité de qualité entre les textes qui la composent. Je la conseille donc à celles et ceux qui veulent vraiment continuer à explorer le genre solarpunk après avoir déjà lu des textes plus accessibles.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

Rebuilding Tomorrow est une anthologie de nouvelles de science-fiction, à la limite du solarpunk pour certaines, dirigée par Tsana Dolichva et publiée en 2020 chez Twelfth Planet Press. Elle fait suite à Defying Doomsday, un autre recueil que je n’ai pas encore lu, faute d’en avoir connu l’existence avant de lire l’introduction de celui-ci, et qui était centré sur des textes racontant l’apocalypse et comment les personnes handicapées ou souffrant de maladies chroniques n’étaient pas forcément condamnées à être les premiers victimes de l’apocalypse, bien au contraire. Cette fois, il s’agit de raconter non pas l’apocalypse mais le jour d’après, ou les années qui suivent, mais toujours du point de vue de personnes porteuses de handicap ou de maladies chroniques.

What if the apocalypse isn’t the end of the world? An anthology of apocalypse fiction featuring disabled and chronically ill protagonists, proving it's not always the “fittest” who survive, it's the most tenacious, stubborn, enduring and innovative characters who have the best chance of adapting when everything is lost. In this follow-up to Defying Doomsday, disabled and chronically ill protagonists build new worlds from the remains of the old...new perspectives on life after the apocalypse.

L’anthologie regroupe quinze nouvelles dont je vous propose un bref aperçu :

  1. I Will Lead My People de Janet Edwards : vingt ans après l'invasion extra-terrestre qui a causé la mort de la quasi-totalité de l'humanité, une poche de survivants regroupés dans un ensemble de villages en Angleterre et menés par une femme handicapée, comme plusieurs de ses camarades, reçoit la visite d'un autre petit groupe de survivants, dirigés par un homme à la sinistre réputation
  2. All the World in Seaform Green de Laurent Ring : installée dans sa maison en bord de plage, une peintre solitaire et autiste qui a perdu ses amis lors d'une épidémie de vérole il y a quelques années reçoit la visite d'une marine ayant elle-même perdu sa femme dans les mêmes circonstances
  3. Merry Shitmas de Kristy Evangelista : six mois après une épidémie qui a décimé la population (décidément un thème récurent dans cette anthologie), une femme atteinte de la maladie de Crohn est préoccupée par la santé mentale des survivants après avoir découvert le corps d'un homme qui s'est pendu
  4. Textbooks in the Attic de S. B. Divya : dans une ville de l'Iowa régulièrement inondée par des tempêtes et la montée des eaux, une mère et un père cherchent désespérément, chacun à leur façon, à se procurer des antibiotiques pour soigner leur fils qui s'est coupé profondément la main, avant que l'infection ne devienne fatale
  5. If This Was the Talon de TJ Berry : après une invasion extraterrestre qui a tué ou mutilé la plupart des humains, un orphelin contribue à la reconstruction en fabriquant des jambes de fois et des rampes pour fauteuils roulants, tout en s'isolant pour se remémorer la mort de ses parents
  6. Kids These Days de Tansy Rayner Roberts : il y vingt-cinq ans, des adolescents ont été abandonnés dans une colonie spatiale, littéralement et volontairement débranchée par les scientifiques qui en avaient la charge ; contre toute attente, ils ont survécu, ils ont grandi, ils ont reconstruit une ville et une société ; désormais, leurs enfants veulent prendre en main le destin de la colonie et souhaitent renouer le contact avec la civilisation qui avait volontairement abandonné leurs parents à l'époque
  7. Omarino de Andi C. Buchanan : un couple de femmes, l'une autiste et l'autre sourde, entreprennent avec leur fils adoptif un voyage vers Wellington, avant de rentrer dans la communauté qu'elles ont formé pour les personnes cherchant une vie de silence, plusieurs années après une épidémie dévastatrice
  8. Rhizome, by Starlight de Fran Wilde : alors que l'humanité a embarqué dans des vaisseaux spatiaux, une famille est restée pour veiller, génération après génération, sur les dernières graines végétales, en vue du jour où l'humanité reviendra sur sa planète natale
  9. The Science of Pacific Apocalypse de Octavia Cade : un an après l'épidémie apocalyptique, une adolescente aveugle a fondé une revue pour publier les travaux des scientifiques survivants, sauvés par leur éloignement de la civilisation, dans des stations de recherche de l'Antarctique ou sur des îles isolées ; dix ans après, ils préparent un numéro rétrospectif
  10. The Rest Is de Stephanie Gunn : des années après une pandémie qui a blablabla vous connaissez la chanson désormais, une jeune femme vit avec sa grand-mère et sa mère malade, toutes trois isolées du village le plus proche, mais la curiosité de l'une pourrait être plus forte que la peur d'une autre
  11. A Floating World of Iron Spines de Ryan Press : après une grande inondation et une invasion extra-terrestre, une mécanicienne handicapée et son compagnon mi-alien mi-cyborg qui voyagent de communautés en communautés, découvrent un bébé mis à l'abri par ses parents avant qu'ils ne doivent prendre la fuite
  12. Return of the Butterflies de Emilia Crowe : une mère prend soin de son fils de sept ans handicapé, dans un monde dévasté mais où l'espoir pourrait encore renaître
  13. Leaving Dreamland de E. H. Mann : après une pandémie qui a tué la moitié de l'humanité et une apocalypse zombie qui a fait long feu quand les infectés ont été contraints de se dévorer entre eux, faute de proies, il ne reste que 10% de la population, réfugiée dans des communautés isolées, comme cette ville reconstruite sur les ruines du parc d'attraction Dreamland que vient de quitter la narratrice, atteinte de TDAH
  14. Nothing but Flowers de Katharine Duckett : les habitants d'une communauté construite sur les ruines d'une résidence de luxe pour personnes handicapées sont menacés d'expulsion par l'héritier des anciens propriétaires des lieux
  15. The 1st Interspecies Solidarity Fair and Parade de Bogi Takács : après deux invasions extra-terrestres hostiles, les survivants ont du mal à croire les nouveaux venus qui leur affirment que cette troisième vague est amicale, étant eux-mêmes des victimes des invasions précédentes, ce qui complique la tâche de la narratrice et de son acolyte extra-terrestre qui cherchent à recruter des personnes de bonne volonté pour reconstruire ensemble une civilisation pacifique et inclusive

J’ai dit en introduction qu’il s’agit d’une anthologie de nouvelles de science-fiction et que certaines peuvent s’approcher du solarpunk, et c’est effectivement le cas. Quand la technologie est présente dans les textes, elle reste discrète, en toile de fond, ce n’est jamais le sujet principal.

Hormis deux ou trois textes qui m’ont semblé un peu en-deçà des autres, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce recueil, avec même quelques coups de coeur pour certaines nouvelles. Les auteurs proposent avant tout des récits profondément humains, centrés sur les personnages et les communautés auxquels ils et elles appartiennent.

Le choix d’avoir centré les nouvelles sur des personnes porteurs de handicap ou de maladies chroniques n’est pas qu’un parti pris militant, au sens noble du terme, cela sert aussi parfaitement les textes, qui nous parlent de communauté, de solidarité, et d’inclusivité. Il s’agit d’inventer un futur désirable avec et pour toutes et tous.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

La mort d'Ivan Ilitch est un classique de la littérature russe, que l’on doit à Léon Tolstroï et publié en 1886. J'en avais sans doute déjà entendu parler mais ce qui m'a donné envie de le lire, c'est l'écoute récente d'un épisode de podcast consacré à la peur de la mort, où un extrait de ce texte a été lu.

Il s'agit d'un court roman ou d'une longue nouvelle : en un peu moins de quatre-vingt pages, l'auteur nous relate la vie d'un juge, et en particulier les dernières semaines avant sa mort d'une maladie foudroyante.

Le premier chapitre nous raconte comment les collègues et amis d'Ivan Ilitch apprennent sa mort et viennent assister à la veillée funèbre auprès de sa famille.

Les deux chapitres suivants reprennent brièvement le fil de la vie d'Ivan Ilitch, de son enfance jusqu'à la petite vie égoïste et mesquine qu'il a construite entre son travail de fonctionnaire et son mariage malheureux.

Le coeur du roman commence quand la maladie se déclare. C'est alors le doute, la descente aux enfers, puis l'agonie. L'auteur décrit parfaitement l'angoisse qui saisit son personnage à l'approche de la mort, ainsi que son regard changeant sur son entourage et sur sa propre vie.

Le texte est court, écrit avec une grande finesse, et d’une puissance saisissante. Un vrai chef d’oeuvre.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

Après Glass and Gardens : Solarpunk Summers, Serena Ulibarri a dirigé une autre anthologie de nouvelles solarpunk : comme son titre l’indique, Glass and Gardens : Solarpunk Winters est cette fois consacré à la saison hivernale.

This anthology envisions winters of the future, with stories of scientists working together to protect narwhals from an oil spill, to bring snow back to the mountains of Maine, to preserve ecosystems—even if they have to be under glass domes. They're stories of regular people rising to extraordinary circumstances to survive extreme winter weather, to fix a threat to their community's energy source, to save a living city from a deep-rooted sickness. Some stories take place after an environmental catastrophe, with luxury resorts and military bases and mafia strongholds transformed into sustainable communes; others rethink the way we could organize cities, using skybridges and seascrapers and constructed islands to adapt to the changes of the Anthropocene. Even when the nights are long, the future is bright in these seventeen diverse tales.

Je vous propose un bref aperçu des dix-sept nouvelles qui composent cette anthologie :

  1. Wings of Glass de Wendy Nikel : dans une ancienne station de ski reconvertie en refuge pour les survivants de la crise climatique, une jeune ingénieure part à la recherche de son meilleur ami qui a disparu après avoir suivi des abeilles mécaniques qu'il a aperçu quelques jours plus tôt
  2. Halps' Promise de Holly Shofield : une adolescente inventive mais impulsive a du mal à s'intégrer dans la communauté autonome au sein de laquelle elle vit, ce qui pourrait bien provoquer un drame lorsqu'elle part en expédition avec sa soeur ainée et sa mentor pour réparer une conduite d'eau, vitale pour la survie de la communauté
  3. A Shawl for Janice de Sandra Ulbrich Almazan : une jolie histoire autour du harcèlement scolaire et de la transition de genre, à l'occasion d'une expédition ornithologique
  4. The Healing de Sarah Van Goethem : une jeune historienne et son petit ami ingénieur quittent la ville-vivante où ils ont grandi pour rendre visite à une médecin, la seule peut-être capable de soigner la jeune femme
  5. The Fugue of Winter de Steve Toase : dans un refuge antarctique, la découverte d'un violon engendre la nostalgie pour celles et ceux ayant connu la musique d'avant le long hiver ; sont-ils prêts à mettre en danger tout le monde pour réentendre cette musique ?
  6. The Roots of Everything de Heather Kitzman : dans une ancienne base militaire reconvertie en communauté artistique, un jeune couple est confronté à la question du désir (ou non) d'avoir des enfants dans un monde difficile
  7. Viam Inveniemus Aut Faciemus de Commando Jugendstil et Tales from EV Studio : une partie du Commando Jugendstil, un groupe de jeunes artistes-activistes milanais, reprend du service pour aider un village en difficulté avec son système de chauffage, vital pour traverser l'hiver
  8. Recovering the Lost Art of Cuddling de Tessa Fisher : une biologiste part pour un dangereux trajet en plein hiver, avec son traîneau à chiens
  9. Oil and Ivory de Jennifer Lee Rossman : une communauté inuite au Groenland accueille un ouvrier blessé lors de l'explosion d'un puit de pétrole qui menace la vie des poissons des environ
  10. Orchidaceae de Thomas Badlan : dans un dôme géant en Norvège chargé de conserver et cultiver la flore mondiale pendant la crise climatique, une botaniste s'inquiète de voir revenir les vieilles mauvaises habitudes productivistes
  11. The Things That Make It Worth It de Lex T. Lindsay : à l'occasion du centenaire de la Révolution Verte, une scientifique dans le doute cherche une idée pour relancer les efforts de l'humanité
  12. Glâcehouse de R. Jean Mathieu : dans une république du Québec désormais indépendante, une femme accompagnée d'une amie rêve de voir la neige pour la première fois
  13. Snow Globe de Brian Hurt : il m'est totalement impossible de résumer cette nouvelle, tellement je suis passé à côté ...
  14. Rules For a Civilizations de Jerri Jerreat : une enseignante propose à ses élèves pré-adolescents un exercice consistant à imaginer qu'ils sont le premier village de l'histoire de l'humanité et à définir leurs règles de vie, alors qu'une élève en particulier lui donne du fil à retordre
  15. On the Contrary, Yes de Catherine F. King : une américaine et son amie traversent l'Atlantique jusqu'à Ys, la première ville flottante française
  16. Set the Ice Free de Shel Graves : une jeune femme qui rêve de voyager dans l'espace accueille une jeune ambassadrice des Voyageurs, une descendante des humains qui ont quitté la Terre il y a longtemps, en quête d'une autre planète habitable
  17. Black Ice City de Andrew Dana Hudson : une autre nouvelle que je suis bien en peine de résumer, ce qui est d’autant plus dommage qu’elle conclut le recueil et ne m’a donc pas laissé sur une bonne impression

L’ensemble est globalement très hétérogène : il y a quelques nouvelles très réussies, d'autres sympathiques sans être vraiment mémorables, et quelques unes – heureusement rares – qui m'ont laissé totalement indifférent et dans lesquelles je n’ai pas réussi à plonger.

Il y a peut-être de ma part un peu de lassitude avec cette succession de recueils de nouvelles solarpunk. C’est finalement un genre récent et qui se cherche encore, à la fois dans ses thématiques, dans ses marges et ses frontières, et dans son style. Je vais peut-être alterner avec d'autres genres avant de revenir vers les deux dernières anthologies solarpunk qui m'attendent.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

Solarpunk: Ecological and Fantastical Stories in a Sustainable World est la traduction en langue anglaise de la toute première anthologie de nouvelles solarpunk publiée dans le monde. La version originale avait été dirigée par Gerson Lodi-Ribeiro et publiée en 2013 au Brésil ; la version anglaise dont je vais vous parler ici a été traduite par Fabio Fernandes et publiée en 2018 chez World Weaver Press.

Imagine a sustainable world, run on clean and renewable energies that are less aggressive to the environment. Now imagine humanity under the impact of these changes. This is the premise Brazilian editor Gerson Lodi-Ribeiro proposed, and these authors took the challenge to envision hopeful futures and alternate histories. The stories in this anthology explore terrorism against green corporations, large space ships propelled by the pressure of solar radiation, the advent of photosynthetic humans, and how different society might be if we had switched to renewable energies much earlier in history.

Après une très belle préface de Serena Ulibarri, l’anthologie propose neuf nouvelles :

  1. Soylent Green is People ! de Carlos Orsi : dans un futur où les thérapies géniques et les implants cybernétiques sont monnaie courante, un détective privé est engagé pour enquêter sur la mort d'un ingénieur quinquagénaire et sur la disparition de sa mère handicapée ; en effet, le testament de la mère, fervente croyante, lègue sa fortune à l'Eglise dans le cas où elle décèderait après son fils ; les circonstances exactes de la mort de l'homme et l'éventuelle survie de sa mère ont donc une importance capitale pour les éventuels héritiers
  2. When Kingdoms Collide de Telmo Marçal : alors que les ressources notamment alimentaires se ratifient, une partie de la population choisit d'entrer dans un processus de chlorophyllisation pour se nourrir uniquement de la lumière du soleil, créant ainsi un schisme dans la société et s'installant dans des colonies autonomes, ce qui ne plait pas à tout le monde
  3. Breaking News ! de Romeu Martins : au Brésil, une journaliste radio fait un reportage sur la manifestation contre un laboratoire agroalimentaire d'une multinationale, où se déroulent des expérimentations sur des OGM, et peut-être plus ...
  4. Once Upon a Time in a World de Antonio Luiz M. C. Costa : dans cette uchronie où les énergies fossiles et le nucléaire ont été interdits après une grande guerre mondiale, les énergies renouvelables ont ransformé la géopolitique au profit des pays du Sud ; on croise dans ce récit parfois dérangeant des personnalités connues du XXe siècle
  5. Escape de Gabriel Cantateira : après une guerre pour le contrôle des dernières énergies fossiles disponibles, le monde s'est reconstruit avec des énergies renouvelables, notamment l'énergie solaire ; cela s'est fait au bénéfice de compagnies privées ; une femme détient la preuve d'un complot visant à étendre plus encore le pouvoir du privé sur le gouvernement brésilien
  6. Gary Johnson de Daniel I. Dutra : l'empreinte solarpunk est faible dans ce récit néanmoins très réussi autour d'une découverte scientifique par un savant et un prêtre au début du XXe siècle, autour d'une source d'énergie qui pourrait bouleverser le monde, la société, et les rapports humains
  7. Xibalba Dreams of the West de André S. Silva : dans un Brésil théocratique héritier de l'empire Maya, une enseignante est confrontée au souvenir de son père, condamné à mort lorsqu'elle était une jeune fille
  8. Sun in the Heart de Roberta Spindler : un couple s'inquiète, le jour où leur fils de sept ans, atteint d'une leucémie, va enfin recevoir son implant solaire qui va permettre à son corps de vivre grâce au soleil
  9. Cobalt Blue and the Enigma de Gerson Lodi-Ribeiro : deux factions d'un Brésil futuriste s'affrontent dans le système solaire par l'intermédiaire d'un super-héros en armure et d'un super-vilain vampirique

Comme je le disais, cette anthologie est la première au monde à avoir regrouper des nouvelles solarpunk. Cela se sent, on perçoit que le genre se cherchait encore, dans ses aspects et ses frontières. Cela donne un recueil parfois déroutant mais passionnant à lire, avec des textes très différents mais qui m’ont tous plu, à leur façon.

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr

Discuss...

Enter your email to subscribe to updates.