La familia grande (Camille Kouchner)

La sortie de ce livre de Camille Kouchner est l'un des événements de la rentrée littéraire de cet hiver 2021. C'est en tout cas un livre qui fait beaucoup parler de lui, puisque l'autrice y révèle que son frère jumeau a été victime d'inceste à l'âge de 14 ans de la part de leur beau-père, l'avocat, politologue et personnalité médiatique Olivier Duhamel.

Dans ces conditions, comment parler d’un tel livre ?

Faut-il en faire une critique littéraire ? Constater que le style est parfois maladroit ? Que certaines figures de style sont malhabiles ?

Ou faut-il le considérer comme ce qu’il est assurément, un livre utile, nécessaire ? A la fois confession d’un long silence forcé et réquisitoire contre cette famille élargie qui a voulu ce silence.

Mon cœur a choisi. Au moment de lire les derniers mots de ce livre, j’ai ressenti un frisson. Malgré ses maladresses stylistiques, il m’a ému.

Je parlais de livre utile et nécessaire et je crois que c’est bien l’essentiel ici. Utile et nécessaire pour son autrice sans doute, pour son frère peut-être, mais aussi pour toutes les victimes d’inceste, qu’elles aient parlé ou non, et pour nous tous, dans nos silences gênés, honteux, et parfois coupables.

#lecture

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr