Un garçon comme vous et moi (Ivan Jablonka)

En quelques jours, j'ai lu trois livres publiés à l'occasion de la rentrée littéraire d'hiver 2021. J'ai apprécié le troisième, Un garçon comme vous et moi d'Ivan Jablonka, comme j'avais aimé les deux premiers, Le dernier enfant de Philippe Besson et La familia grande de Camille Kouchner.

Le projet littéraire d'Ivan Jablonka pour ce livre est intéressant : écrire son autobiographie d'enfance, c'est-à-dire le récit autobiographique d'une éducation de garçon à la fin du XXe siècle, et répondre à cette question : comment un petit garçon né au début des années 1970 est devenu un homme, à sa façon ?

Ce qui frappe d'abord, c'est le style un peu étrange, comme un récit écrit avec un regard d'historien et de sociologue. Ivan Jablonka entremêle ses souvenirs d'enfance avec des considérations historiques ou sociologiques. C'est très souvent intéressant, mais il faut un petit temps d'adaptation dans les premiers chapitres pour comprendre ce que cherche à faire l'auteur.

On se laisse ensuite emporter par ce récit à la fois personnel et universel, ou en tout cas générationnel. Car à travers son enfance, l'auteur dresse le portrait d'une génération, la sienne, pas si éloignée de la mienne puisque nous avons que six années d'écart.

Mais le livre ne s'arrête pas à raconter une génération, celle des enfants nés au début des années 1970, elle s'applique à décrire l'éducation des garçons de cette génération, dans ses multiples dimensions : familiale, éducative, culturelle, physique, sportive, sentimentale, sexuelle, etc.

L'auteur décrit sa propre expérience, celle d'une masculanité incomplète, inachevée, en tout cas par rapport à celle érigée comme modèle pour sa génération. C'est une expérience à la fois unique, par son contexte familial notamment, et universelle, au regard des modèles sociaux et de la culture populaire dans lesquels cette génération a été imprégnée.

J'ai beaucoup aimé ce livre, à la fois touchant par son récit personnel et la nostalgie qui s'en dégage, et passionnant pour les leçons que l'auteur cherche à en tirer, avec son regard de spécialiste en sciences humaines.

#lecture

Zéro Janvier@zerojanvier@mamot.fr