Un blog fusible

la rivière écumeuse et réticente voudrait s'accrocher aux rochers ses eaux sinueuses hésitent à passer sous l'arche


Photo par Ian Cylkowski sur son blog ©2022 “From the top of Devil’s Bridge…” CC BY-NC-SA 4.0


#photo #poésie

les vieux arbres indomptés si étroitement liés dans l’ombre confuse agrippés à la pente de toutes leurs racines empêchent la colline de s'effondrer

au crépuscule un dernier et cruel rayon hache et déchire de lumière la forêt sauvage avant de laisser troncs et branches en proie à la solitude et à la nuit qui vient


Photo par Gilles Le Corre Une magique forêt… – Courtesy of © Gilles Le Corre & ADAGP juin 2022


#photo #poésie

Sonnet pour celle qui part

Son sillage blanc bien au-dessus des nuages, Le long-courrier est lourd de souvenirs précieux. Il porte en lui l'espoir d'un redouté voyage Vers le pays un temps quitté de ses aïeux

À quoi songe celle qui regarde au hublot, À l'archipel lointain, au continent quitté ? Tandis que l'avion l'emmène toujours plus haut C'est au creux de son cœur qu'elle se sent tourmentée

Cependant dans sa vie désormais une lueur Éclaircit l'horizon qui commence au levant Car elle est accompagnée d’un amour fervent.

La petite souris est maintenant princesse, Avec sa souveraine, pour elle une déesse, D'un pas plus assuré elle ira au bonheur.  

la sombre danse des nuages lance des ombres mouvantes sur les flancs pierreux de la montagne

autant de monstres qui apparaissent et se dissipent sans laisser plus de traces qu'un fantôme que le vent chasse


Photo par Ian Cylkowski ©2022 licence CC-by-NC-SA 4.0


#photo #poésie

franchir ensemble les forêts et cheminer longtemps

jusqu’au-delà des montagnes feuilletées comme les pages d'un livre pas encore écrit

qui s'effacent insaisissables dans la brume et le lointain


Photo : Préfecture de Nara

#photo #poésie


mots doux

mots dits mots doux

prononcés à l’essai parcelles de paroles oboles parées pour elle

si long silence
délai de grâce

délice de la réponse

dans le son de sa voix la saveur de ma vie


Dessin par ©Rita Renoir


#dessin #poème

cerises encore pâlottes qui se rient des merles

cerises noires cerises rouges grand carnage dans les feuillages pour tous les piafs du voisinage

cerises au sol perdues pourries sanglantes sous les pieds

tant de cerises sont toutes en fête ces folles ont la beauté en tête


« Juin à croquer » par ©Rita Renoir


#dessin #poème

au bord

sur le flanc des varechs la vague fatiguée s'arrête presque sans bruit

j'aimerais voir mes pas laisser leur trace avant qu'elle ne s'efface dans la flaque miroir

perdre au loin mon regard dans l'inutile immensité de l'océan ne rien chercher ne rien trouver me résigner à l'hébétude

parfois par jeu ou colère enfantine je shoote dans le sable et le vent me lance des grains dans les yeux  

je voudrais

un carré de bleu vif par la fenêtre ouverte pour faire entrer le parfum d'un autre matin

la torpeur des rochers sous la pluie pour me donner un peu de leur tranquille indifférence

la largeur d'un sentier de montagne pour entrer lentement dans l'alpage

 

de la pommette au creux des seins du tour du nombril au plongeon des cuisses

le désir descend la ligne d'ombre


Photo ©Patrice Delmotte, “Esther”